CSE CENTRAL OCTOBRE

Présentation des rapports d’expertise sur la situation économique et financière, et sur la politique sociale, les conditions de travail et de l’emploi. Avancement projet Infor LN.
Intervention de N. Chamussy sur « l’économie de guerre.
Nouvelle demande de versement d’une prime PPV !

Rapports des experts sur la situation économique, sociale, les conditions de travail et l’emploi pour 2021 :

Traditionnellement le CSEC demande une expertise sur la situation économique et sociale de l’entreprise. Ce rapport remis en octobre 2022 concerne le bilan de l’année 2021.
Il est important pour vos représentants au CSEC d’avoir ce regard extérieur mais nourri par des questions réponses avec la direction et des informations quantitatives plus détaillées que celle que possèdent vos représentant en CSE ou en CSEC.
Ces informations permettent de valider ou d’infirmer les hypothèses que nous pouvons nous même formuler.
Les experts ont tout d’abord pu revenir sur la piètre performance de Nexter Systems en 2021 qui avait rencontré plusieurs problèmes, accentuant la baisse des marges liée à la part grandissante de l’état français dans notre carnet de commande et la part élevée de produits en développement (variantes Griffon, Jaguar et Serval), entrainant une chute de la profitabilité du groupe Nexter malgré les contributions positives des autres filiales dont notamment Nexter Munitions. Cela aurait pu passer si notre actionnaire ne comparait pas les performances de Nexter avec les performances de KMW, supérieures en chiffre d’affaires et prises de commandes, et bien supérieures en termes de profitabilité.
La nécessité pour Nexter est vitale de ne pas décrocher significativement de KMW.
Même si la direction s’en défend, les recrutements tardifs et les investissements réalisés au plus tard nous paraissent relever d’une prise de risque humain et industriel par souci d’optimisation financière.
Nous rapprochons cela au recours excessif aux heures supplémentaires qui est corrélé par les experts avec un absentéisme plus important.
Les experts ont souligné que la politique salariale 2021 avait été marquée par une différence de traitement, entre cadres et non cadres d’une part, mais même au sein de la population cadre, en faveur des plus hauts salaires.
Les experts ont confirmé la tendance à la remontée des démissions. 2020, année COVID, n’ayant été sans doute qu’une parenthèse.
Cette tendance à la mobilité excessivement rapide des salariés est une réalité qui dépasse le cadre de notre entreprise, mais quand l’excessive complexité organisationnelle est signalée comme un problème, il convient de s’interroger sur nos pratiques.

Consultation sur le travail dominical, et avancement, dans le cadre du changement d’ERP :

Un macro planning de la bascule nous a été présenté :
Les fournisseurs doivent anticiper leurs livraisons de fin d’année au 2/12 pour un arrêt logistique de Baan le 9/12. La reprise des livraisons s’effectuera le 9/01. Certains cotraitants et fournisseurs ont déjà annoncé que ce ne serait pas possible et qu’ils livreraient pendant la fermeture du système. Les utilisateurs sont impatients de découvrir le Plan de Continuité d’Activité qui va être mis en place pendant cette bascule de 1 mois. La formation va débuter fin octobre. Le run 4 (dernière migration « d’essai ») et les recettes et essais qui vont se dérouler du 20/10 au 15/11 seront décisifs pour ce que nous allons vivre en cette fin d’année. Infor LN sera ouvert à un groupe restreint de personnels pour le Go live du 3/01 (d’où le travail du 1/01) et disponible à tous le 9/01.
Pendant la bascule et au démarrage, sur 83 KU (utilisateurs clés) identifiés, 68 personnes dont 21 mensuels, toutes volontaires, seront concernées par le travail dominical.
Pour chaque dimanche travaillé, les salariés mensuels bénéficieront d’un repos compensateur correspondant au nombre d’heures réalisées et les cadres d’une journée de repos compensateur.
Nexter prendra en charge les frais de garde d’enfant supportés par les collaborateurs « parent isolé », sur présentation d’un justificatif, dans la limite de 15 MG, ainsi que des frais de voyages (hôtel, train, voiture de location etc…) et les
remboursements des frais du midi selon la politique applicable dans l’entreprise. Les 14/15 janvier sont prévus en cas de problèmes après bascule
Une prime est prévue, sans précision pour l’instant.

Bien que la CGT soit contre le travail dominical, encore plus les 25/12 et 1/01, et qu’elle ait mis en avant que les personnels ne puissent pas travailler plus de 6 jours d’affilés, elle a voté pour au vu des compensations proposées.

Déclaration de N. Chaussy sur l’économie de guerre :

Le Directeur Général est venu présenter ce qui se cache derrière les demandes du gouvernement concernant l’économie de guerre. Nexter est impliqué dans 4 groupes de travail au niveau ministériel, pour faire des propositions afin de réduire les délais de livraisons de matériel, et d’augmenter les capacités. Sont concernés : CAESAR, les munitions de 155 et de 40mm, et les masques à gaz de NBC.
La Direction travaille donc sur la réduction des cycles de fabrication et de développement/qualification, la possibilité de faire des approvisionnements long cycle sans commande de l’état (châssis CAESAR, ébauchés de toutes sortes, poudre, explosif, …). Pour augmenter les capacités, c’est plus de machines, de m2, de moyens humains.
Une cotation des frais engendrés (stocks, investissements) sera chiffrée, et présentée à la DGA pour l’étude de financement éventuel.

Nouvelle demande de la CGT du versement d’une prime PPV :

Nous n’avions de réponse formelle à notre demande de début septembre relative à la prime de partage de la valeur (PPV), nouveau nom de la prime Macron (PEPA). Encore un dispositif qui vient contester que la valeur ajoutée des salariés se retrouve dans les salaires, et finance non seulement nos dépenses courantes, y compris l’impôt sur le revenu, mais également notre assurance maladie et notre assurance retraite.
Rappelons que même si la CGT n’est pas satisfaite de la politique salariale 2022, un accord a été majoritairement accepté par les deux autres organisations syndicales représentatives dans le Groupe Nexter.
Pour la DRH, le temps ne serait pas venu d ‘en débattre, il faudrait attendre une meilleure connaissance de nos résultats en fin d’année. On nous propose d’en discuter fin novembre ! Cela nous paraît bien lointain quand on connaît les charges exceptionnelles que doivent supporter les salariés du groupe Nexter, au moment où les salariés sont sous tension et où aucune amélioration n’est en vue.
Pour la CGT, la loi est connue depuis fin juillet, le réestimé a déjà été fait. Les revendications de la CGT posées dès la rentrée autorisait une prise en compte plus rapide de la question.

Réorganisation des flux :

Depuis des mois et dans le cadre de NEXT STEP 2030, la direction souhaite transformer l’organisation des flux en justifiant le ramp up des activités de production et ses multiples programmes, et le changement d’ERP. Le projet a enfin été présenté au CSEC. Après différents chantiers, la ligne SERVAL sert de pilote depuis mi-octobre. Certains métiers évoluent peu, d’autres n’existent plus. 18 personnes sont fortement impactées et doivent se repositionner dans d’autres métiers (4 voeux à faire), sachant que l’effectif final reste identique.

Aujourd’hui :

Après :

Le déploiement sera progressif de janvier à juin 2023.Ne voyant pas les avantages de cette transformation, les élus CGT se sont abstenus.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.