Négociation salariale

La CGT fait une proposition de mesure talon pour tous, en vue d’avancer dans la négociation avant le 12 mai.

Suite à la proposition de la Direction d’une enveloppe de 3% pour toute réponse à l’attente des salariés, la CGT a la volonté de faire évoluer les choses, pour une réelle prise en compte à la fois du contexte extérieur à l’entreprise, mais aussi pour la reconnaissance des efforts de tous. L’entreprise doit être solidaire avec ceux qui créent la richesse et permettent, entre autres, la rémunération des actionnaires !

Dans une lettre adressée aujourd’hui à la Direction, la CGT a réagi à la présentation faite par la Direction lors de la réunion de négociation du 14 avril (voir lettre au verso). Pour justifier son enveloppe à 3%, M. Benetti s’était livré à un exercice dans lequel il évoquait la sempiternelle question de la profitabilité, présentée comme insuffisante aux yeux des actionnaires. On ne peut contester le fait que l’entreprise doit être rentable, et dégager les marges pour financer les investissements, les études sur fonds propres.
Nous savons bien que la comparaison des marges de KMW, qui produit des matériels déjà en série et stabilisés, et celles de Nexter, qui produit des matériels juste qualifiés ou en cours de mise au point, fait apparaitre des écarts de rentabilité. Les
difficultés de mise au point de certains développements ou de production sont réelles, mais les raisons sont nombreuses : les plannings et coûts de développement annoncés sont-ils réalistes ? pas sûr, quand on connait le processus de chiffrage, ou les chiffres
annoncés par les métiers sont « toujours trop chers » et systématiquement revus à la baisse, le processus de production est-il optimisé ? pas sûr quand on sait des les véhicules sortis de chaine, rentrent par l’autre porte pour des opérations de rétrofit, car les pièces manquaient lors de la première monte, ou que des lots de munitions sont repris avant leur livraison, les ressources humaines sont-elles suffisantes dans tous les secteurs, pour assurer les études et production dans de bonnes conditions ? pas sûr quand les cas de surcharge se multiplient, parfois sans que les Directions en aient conscience. Pour la CGT, il faut travailler pour résoudre ces disfonctionnements, améliorer les process, mettre des ressources où elles sont nécessaires, arrêter de réorganiser à tout va, avant de faire porter aux salariés la responsabilité de marges inférieures à l’appétit des actionnaires.

La NAO proposée ne répond pas à l’attente des salariés qui œuvrent pour produire, étudier, soutenir, être en support. La CGT propose une augmentation talon de 1000€ pour tous (3,6% pour les plus bas salaires), afin que l’entreprise prenne sa part de l’inflation, et nous avons demandé à la Direction de chiffrer en termes d’enveloppe globale. Nous maintenons aussi notre demande d’AI, AC, promotions, pour 2,5%, le traitement des disparités, et une mesure spécifique pour les OSD. Nous ne désespérons pas de proposer des actions communes avec les autres organisations syndicales, ce qui n’est pas possible pour l’instant. La CGT prend ses responsabilités et proposera partout où c’est possible, des mouvements pour appuyer nos propositions d’ici le 12 mai.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.