ACTIVITES MUNITIONNAIRES DU GROUPE NEXTER

Nexter possède l’ensemble des activités munitionnaires dans KNDS (dans la direction des munitions, ABU ammunition Business Unit), au travers de trois sociétés : Nexter Munitions en France, Mecar en Belgique et Simmel en Italie. Le point sur la situation a été fait lors de ce comité de groupe demandé à l’initiative de la CGT.

Gestion crise sanitaire :

Les même mesures ont été prises dans les 3 pays, avec quelques variantes pour l’Italie ((prise de Température, congés ou chômage économique) et la Belgique (chômage « force majeure », si impossibilité de travailler)

Situation MECAR :

Effectifs : 270 salariés à fin sept 2020 (287 fin 2019)
Prise de commande externes inférieur de 20% au budget, interco entre sociétés en hausse de 10%
Le CA 2020 attendu sera inférieur à l’objectif budgétaire, malgré un fort écrêtage provenant de NMu.
Il y a eu encore du chômage économique au 1er trimestre, et du chômage force majeur (Covid) de mars à juillet
Concernant les mesures suite à la déclaration d’entreprise en difficulté, 5 licenciements effectifs au 1er trimestre 2020, 19 prépensions (préretraites) dont encore 8 ou 9 à réaliser d’ici décembre.
Sur la mobilité intra groupe, 1 salarié belge arrivé à CTAI + 1 en cours à CLC.
Le plan de réduction des dépenses a permis un gain de 1M€
Charge : actuellement charge/capacité à l’équilibre.
Pour 2021 : poursuite de l’écrêtage NMu/CLC (25.000h), le contrat Egypt. Ce sera juste sans prises de commandes complémentaires, et dans l’attente de signature NG29/NG30 (partie GC).
À court terme il ne serait plus fait appel au statut d’entreprise en difficulté, qui interdit le recours à l’intérim.

Situation SIMMEL :

Effectifs : 159 à fin sept 2020
Prise de commande <20% au budget, l’interco est en hausse (15 M€), essentiellement pour la poudre, ce qui appel à des transferts de montages munitions vers la poudrerie.
Le CA sera aussi inférieur au budget.
Actuellement le rapport charge/capacité est à l’équilibre.
Commande attendue pour 5000 projectiles de 76mmm pour la marine nationale via Leonardo.
Perspective 2021 : chargement de 5000 obus
120HE(TAJDID/NMu) en ferme. Commandes (LEONARDO/NMu/NSPA(OTAN)/Prospect, et Inde) attendues. Sans ces commandes, risques de recours au chômage économique ou technique.
La qualification des poudres Simmel sur nos munitions se fait progressivement, compte tenu du coût que ça représente
Une orientation importante est la conservation de l’équipe R&D actuelle.

Situation NMu :

Effectifs : 587 à fin sept 2020 (608 fin 2019), avec un besoin de recrutement et de recours à l’intérim.
Les prises de commande sont supérieures au budget, 1/3 France 2/3 export dont la moitié pour le moyen orient. Il faut renforcer le secteur Europe ! Mise en place du travail en 3X8, avec le dispositif des référents durci.
Beaucoup d’intérimaire pour les 18 à 24 mois prochains du fait des commandes Moyen-Orient.
Beaucoup de livraisons à effectuer en fin d’année.

Effet KNDS :

La qualification des munitions Nexter sur les matériels KMW est en cours (120 et 155 mm). Il faudra convaincre des clients, et développer la visibilité de nos produits.

Objectifs sur la chaine d’appro :

Il n’y a pas de rupture d’approvisionnement, mais il faut sortir de la dépendance excessive avec nos fournisseurs, lorsqu’ils sont également nos concurrents (Nammo ou Rheinmetall).

Marché indien :

Un marché toujours difficile, qui demande une part de fabrication locale que nous ne voulons pas satisfaire.

Conclusion :

Une direction qui malgré un carnet de commande regonflé privilégie la main d’œuvre précaire et maintien le doute sur 2022 et au-delà pour limiter les recrutements au risque de déficit de compétence les plus criants. Une stratégie groupe qui demande à être confirmée. Ce comité de groupe était sans doute le dernier, le comité d’entreprise européen prendra la suite et améliorera l’information reçue.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *