CSE de Bourges Janvier 2020

Mouvements au 31-12-2019 (5 entrées et 6 sorties) :

– 5 Embauches en CDI                 – 2 fins de contrat

– 2 mutations (départs)              – 2 Départs à la retraite

Point sur l’économique de l’UES

Pour Nexter Systems :

– Les carnets de commandes ne nous ont pas été présentés. Comme chaque début d’année, la Direction attend la présentation au conseil d’administration pour nous les communiquer. Sur DSP, les prises de commandes concernent essentiellement le Narwhal, et pour DSSC du MCO CAESAR et des commandes aéro (moyen calibre) .

– La charge pour DIS (Etudes) est de 240 041 h (avec un espéré de 94 978 h) en baisse de 8 000 h pour un potentiel de 182 355 h (dont 492 h d’intérim) en légère hausse.

Toujours en très forte activité sur CAESAR 8×8 Danemark avec la préparation de RQI et de nombreux essais à venir. La direction a établi un plan pour les horaires décalés sur cette activité pour le 1er semestre 2020.

La qualification pour le CAESAR 6×6 Indonésie est franchie, l’offre pour un contrat de 32 CAESAR pour la France est en cours. La qualification 105LG Malaisie est franchie, et la définition pour le contrat ARTIS est en cours.

Les autres affaires de DIS sont le POD 20 mm, le Narwhal NG, THL30, l’ARX20, et le Jaguar (POD missile).

La charge espérée est constituée de MSS Caesar, T40 marine, 30 M791 export (Australie), la visite 10 ans Caesar ME, 105 et Narwhal export.

Le plan de renfort sera présenté en GPEC en février, mais la sous traitance, déjà annoncée à hauteur de 15 à 20% nous semble trop élevée pour assurer le maintien des compétences..

Pour Nexter munitions :

– Même remarque sur le carnet de commande où on attendra la validation par le conseil d’administration pour le connaitre !

– La charge pour la Direction Technique (DT) de Nexter Munitions est de 185 000 h (dont 101 000 h de charge ferme et 52 200h de RDI) pour un potentiel de 172 400 h (avec  2 CDD à AMG et EQP et 2 Intérim en décembre).

Les activités de la DT sont principalement du soutien production en artillerie (BONUS), le 120 OFL (SHARD), la re-propulsion et la conversion 120 OFL, le 30×113 (fin de qualification), les blindages réactifs (essais d’environnement) et les tirs du SMK 76 (fumigène marine).

Les élus CGT sont intervenus sur le déroulement de la journée « enjeux » du 21 janvier. L’absence du Directeur M. Guillet a été ressentie comme un manque de considération de sa part. En effet, après l’annonce en commission économique du 14 janvier de la suppression de 60 postes sur 3 ans (voir compte rendu CGT), les salariés attendaient des explications. Au contraire, ils ont eu droit à un discourt rassurant: « tout va bien, ayez confiance ». Et bien non, les salariés n’ont plus confiance, les départs et démissions récentes en sont la preuve !

Plan de charge à la Direction Industrielle (DI)

Charge :

La charge à produire sur 11 mois glissants représente plus de 109 000 h pour potentiel inscrit de 93 000 h. La conséquence est encore et toujours le recours massif à l’intérim et aux heures supplémentaires.

Le plan de production 2019 a été tenu. Les actions pour la sécurité se poursuivent, avec notamment un plan de formation pour les fonctions support (manageurs, indirects), et l’avancement des diagnostics machines.

L’avancement des contrats 105 LG se poursuit, malgré des retards d’approvisionnement. Le nouveau centre d’usinage 5 axes est en fonctionnement, la réception d’un autre CU (Mazak, de plus petites dimensions) est en cours. La 2ème Machine à Mesurer Tridimensionnelle va être mise en service.

Point trimestriel sur l’emploi

Au 31 décembre 2019, 102 femmes et 380 hommes à Systems, 34 femmes et 125 hommes à Munitions. 52 temps partiels à Systems (dont 6 accords senior), 20 à Munitions (dont 7 accords senior).

34 contrats d’apprentissage (dont 29% de femmes) pour Systems, 9 (dont 33% de femmes) pour Munitions.

Là où le bât blesse, c’est sur le niveau toujours trop élevé à nos yeux du nombre d’intérimaires et d’heures supplémentaires. La succession des contrats d’intérim représente 27 équivalents temps plein, principalement à la Direction Industrielle. Si on y ajoute les 16 433 heures supplémentaires réalisées en 2019 (équivalent à environ 12 emplois, 59% à DI, 16% à CTAI, 15% à DIS), c’est une quarantaine de recrutements possibles sur Systems. Même si tous ne peuvent être transformés en CDI, le discours entendu depuis des années sur l’adéquation charge capacité ne tient pas, et les justifications données ne prennent pas en compte les surcoûts de la situation (formations permanentes des nouveaux arrivants, coût de l’intérim), ni l’impact industriel (pas de capitalisation des savoirs faire, difficultés de recrutement le moment venu,…).

Pour Munitions, 4 intérims, 3 400 heures supplémentaires.

Point trimestriel Santé Sécurité Conditions de Travail

L’activité SSCT Systems 2019 a été forte avec 78 plans de prévention, 32 formations nouveaux arrivants. Le plan annuel de prévention (PAP) est globalement réalisé, et les actions du plan annuel de la santé et de la sécurité (PASS) menées pour la plupart. L’activité de la Commission SSCT du CSE est soutenue, avec 3 Etudes de sécurité, 5 analyses de sécurité entre autres au dernier trimestre.

Pour munitions, le PAS est réalisé à 100%, et le PASS pratiquement soldé. Le Plan Environnement 2020 a été présenté, avec des actions sur la réduction des consommations, la conformité à la règlementation, la maîtrise des risques. La commission du CSE a réalisé 37 plans de prévention, 2 inspections, 3 études de sécurité au dernier trimestre.

Dépollution de CH 700

Répondant à une demande des services de l’état (DREAL) Nexter a débuté des prélèvements de sols en vue d’identifier d’éventuels besoins de dépollution. Les sondages à 1, 2, et 3 m de profondeur sont réalisés (plus de 80 sur la zone), et d’autres sont à faire à 7m de profond. Des analyses des eaux souterraines sont également prévues, d’ici avril avec la pose de piézomètres profonds de 45 m. Un dossier sera ensuite déposé à la DREAL en juillet. Comme pour le reste du site de Guerry (un dossier a été déposé fin 2019) un rapport sera transmis à Nexter, pour préciser les éventuelles actions de dépollution à entreprendre.

Contrat de prévoyance pour les salariées du CSE, et Règlement Intérieur CSE

Comme tout employeur, le CSE doit souscrire pour ses salariés un contrat collectif de prévoyance. C’est chose faite, contracté avec MUTEX (qui gère déjà le contrat Nexter). Les cotisations seront prises en charge à 60% par le CSE. Un règlement Intérieur du CSE (obligatoire) a été rédigé en commun avec toutes les organisations syndicales. Sur ces deux points, l’ensemble des élus s’est prononcé « pour » lors des consultations.

Réclamations individuelles ou collectives

Entre autres questions, la CGT est de nouveau revenue sur l’attribution de la prime PEPA (dite prime MACRON). La CGT avait demandé par lettre au PDG le versement d’une prime pour tous, afin de reconnaitre l’investissement de chacun au service de l’entreprise. La Direction a précisé qu’elle avait jusqu’à juin pour décider de la verser ou non ! C’est donc pas demain la veille qu’on en verra la couleur.

Où en est-on sur les congés et fermetures ?

Là non plus, pas de son ni d’image !

Interrogée en central, la Direction dit être en cours d’échange avec les directions opérationnelles sur le sujet de la fermeture d’été. L’ensemble des organisations est opposé à cette fermeture, et avait demandé le 10 janvier de laisser les salariés libres de prendre leurs congés quand bon leur semble.

Nous attendions une réponse pour la fin du mois de janvier…

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *